Le muguet : de la mythologie à l’emblème du 1er mai

  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Le muguet : de la mythologie à l’emblème du 1er mai

Avec ses fleurs en forme de clochettes, sa tige fine et son parfum aux notes vertes et florales, le muguet annonce le retour des beaux jours.
Cette fleur originaire du Japon, également appelée « Lys des vallées », s’offre le 1er mai comme porte-bonheur.
Bien avant que ce geste fleuri ne soit une coutume, l’histoire du muguet remonte à un passé lointain.

Le muguet au cœur de mythes, légendes et croyances :

Dans la mythologie grecque, la naissance des fleurs est souvent contée (roses, narcisses…). 
Autour du muguet, elle raconte, avec quelle poésie ! Qu'Apollon, le dieu de la lumière, de la poésie et de la musique, aurait créé cette fleur pour tapisser le Mont Parnasse, afin d’offrir à ses neuf muses, un tapis doux et parfumé.

Dans la religion chrétienne, larmes et sang entourent la naissance du muguet:

- Saint Léonard, un ermite, est sorti vainqueur d’une bataille contre un dragon. Les gouttes de sang qu’il versa auraient donné naissance à des muguets.

- Une autre croyance associe le muguet à Marie : les larmes versées par la Madone au pied de la croix auraient donné naissance à la fleur.

Chez les Celtes, cette plante était utilisée pour chasser les mauvais esprits.

Au Moyen-âge, le muguet qui symbolisait l’amour et ses cloches blanches la pureté, était accroché au-dessus de la porte de la future mariée.

Une tradition qui remonte à la Renaissance

• Ce n’est qu’à la Renaissance que remonte la coutume d’offrir du muguet le 1er mai. 
Alors âgé de dix ans, le roi Charles IX, de passage dans la Drôme le 1er mai 1560, se vit offrir un brin de muguet par un chevalier.
Le roi, charmé par ce geste décida de répandre cette pratique et d’offrir dès l’année suivante - qui fût celle de son sacre - du muguet aux dames de la cour.

• Cette tradition est relancée des siècles plus tard, par deux événements :

- Le 1er mai 1895, le très populaire chanteur toulonnais Félix Mayol porte un bouquet de muguet à sa boutonnière lors de son concert à Paris. La soirée est un tel succès que l’interprète de "Viens Poupoule" décide de faire de cette fleur son porte-bonheur.

- Le 1er mai 1900, de grands couturiers parisiens organisent une fête et offrent des brins de muguet aux clientes et aux employées. 
Le geste séduit tant qu’il est renouvelé chaque année.
La Maison Dior en fait même son emblème.

Fête du Travail : de l’églantine au muguet.

Comment, la fête du Travail liée à l’histoire du monde ouvrier et la tradition d’offrir du muguet se rejoignent-elles ?
Patience, nous y venons…

- Le point du départ : 1er mai 1886, à Chicago, est lancé par les syndicats américains le mouvement de revendication pour la journée de 8 h.

- En France, lors du congrès de 1889, la IIe Internationale socialiste (la Ier ayant été dissoute en 1870) décide de faire de la journée du 1er mai – en souvenir du mouvement de Chicago - une « journée internationale des travailleurs ».
Dans les défilés du 1er mai, les ouvriers épinglent l’églantine au revers de leur veste.

- En 1941, le maréchal Pétain instaure officiellement le 1er mai comme « la fête du Travail et de la Concorde sociale ».
L’églantine, associée à la gauche, est alors remplacée par le muguet…

Le temps passe, l’histoire évolue, et pourtant la tradition est restée : le 1er mai, nous continuons à offrir du muguet, en guise de porte-bonheur.