Sentir pour se souvenir, AD Seniors Paris respire l’innovation

Réductions d'impots
Solliciter l’odorat

Pour la première fois, un réseau de service à la personne s’est formé à une méthode de stimulation de l’odorat à destination des personnes en perte d’autonomie.
Pratiquée dans une vingtaine d’hôpitaux en France, la méthode a fait ses preuves en service Cancérologie, rééducation Neurologique, adolescents en souffrance, gériatrie, enfants autistes.
Les intervenantes d’AD Seniors Paris ont passé deux jours avec Patty Canac d’Olforum, conceptrice de ces ateliers, professeur à l’Institut supérieur des parfums et olfacto-térapeuthe.

Pourquoi cette méthode ?

  • Pour stimuler les fonctions de la mémoire et de la concentration.
  • Pour communiquer autrement grâce à cet outil original.
  • Pour engager un lien, une communication verbale ou non verbale.
  • Pour Réactiver des zones du cerveau très utiles pour la mémoire, le plaisir et l’expression.

Comment se déroule une séance ?

  • Les ateliers sont personnalisés car le bénéficiaire est pris en charge individuellement.
  • L’auxiliaire de vie dispose d’une mallette de 40 flacons qui reproduisent des odeurs de la vie quotidienne, automne, plats cuisinés, produits de beauté, grenier…
  • Elle trempe une mouillette dans le récipient et le fait sentir à la personne fragile.
  • Cela devient entre elles un moment ludique d’échange, une occasion de discuter, d’évoquer des souvenirs, de rompre l'isolement, d’évacuer les angoisses.
  • L’activité ne met pas la personne en situation d’échec, si elle ne trouve pas, on passe à une autre odeur. Ici, tout est prétexte à un voyage à travers les souvenirs, on la laisse raconter le moment que la fragrance lui rappelle.

En effet, chaque odeur est liée à notre histoire personnelle.

Stimulation de l’odorat

Pourquoi solliciter l’odorat ?

  • Ce sens est directement lié aux zones du cerveau qui activent les émotions.
  • La mémoire olfactive est notre mémoire la plus ancienne, Elle est si profondément encrée qu’elle ne disparait pas.
  • L‘identification des odeurs marche par association d’idée avec un souvenir bien précis, un lieu, un univers marquant, des personnes.

Une image ou un son ne pourraient pas réactiver la mémoire de cette façon et libérer les émotions.

Pour qui ?

  • Les personnes âgées qui souffrent de problèmes moteurs, qui ont des capacités cognitives altérées, Les personnes atteintes de maladies neurodégénératives.
  • Les personnes dont le handicap engendre un repli sur soit
  • Les personnes qui ont perdu la notion de plaisir soit pour des raisons physiques soit psychologique.

AD Seniors toujours en quête de nouvelles idées favorisant le bien-être des personnes dépendantes par la stimulation sensorielle signe là une belle avancée.