La prise en compte des aidants, ça s'apprend !

Réductions d'impots
La prise en compte des aidants

Le 8 juillet, Élodie Jung de l’Association française des aidants est venue nous parler des personnes qui accompagnent leurs proches fragiles. elle nous a aussi suggéré des solutions pour mieux appréhender leurs besoins.

On estime qu’il y a en France 8,3 millions d’aidants, que si l’on transférait leurs actions à la société cela lui coûterait 11 milliards.

Qui sont les aidants ?

Ce sont les non professionnels qui viennent aider à titre principal régulièrement la personne fragilisée.
L’aide peut prendre plusieurs formes : nursing, soins, accompagnement à l’éducation, à la vie sociale, démarches administratives, vigilance permanente, coordination, activités domestiques, soutien psychologique…

Qui est l’Association française des Aidants ?

Créée en 2003, elle milite pour la reconnaissance du rôle et de la place des aidants dans la société. Elle les oriente et les soutient localement. Met en place un réseau de Cafés des aidants, assure des formations, diffuse l’information…
Si les aidants sont pris en compte, se forment, s’informent, se livrent, ils arriveront mieux à soulager leur quotidien, faire face à la maladie. Ils la connaitront et auront une « boîte à outil » pour améliorer leur savoir-être avec le malade. Ils gèreront aussi mieux leurs trois valises lourdes à porter : la culpabilité, l’anxiété et la fatigue.

Comment notre réseau peut-il agir efficacement auprès des aidants ?

Le cœur de métier du réseau AD Seniors est le service à la personne c’est-à-dire l’aide aux personnes en perte d’autonomie elles-mêmes. Cependant, l’activité d’aide à domicile sollicite toute une chaine humaine constituée des personnes fragiles, des familles, des intervenantes, des gérants des agences, des prescripteurs.
Chacun a un rôle précis à jouer et si les interconnexions sont bien organisées, la prise en charge de la personne fragile n’en sera que meilleure.

Nous pouvons aider les aidants comme ils peuvent aussi nous aider ! 60% des professionnels reconnaissent l’expertise de l’aidant concernant la maladie du proche, ils peuvent nous apporter des éléments pour mieux comprendre et évaluer la situation.
Nous pourrons donc mieux préparer notre mission.

Les aidants souvent épuisées trouveront auprès des professionnels que nous sommes un relai pour déléguer certaines tâches difficiles.

Libérés de ces tâches, ils peuvent prendre plus de temps pour eux ou pour s’occuper autrement du malade et retrouver des relations de qualité.

Quel est notre rôle de professionnel de l’aide à domicile ?

L'association française des aidants nous a formés pour bien distinguer la place de chacun afin de n’oublier personne. Il s’agit :

Association Française des Aidants
  • D'identifier d’une part les besoins des malades et d’autre part ceux des aidants.
  • D'envisager les solutions pour chacun d’entre-deux
  • D'orienter les aidants vers des formations ou des guides dédiés, des solutions de répits comme de la garde temporaire pour le malade, des associations, de la médiation, des numéros d’écoute…

Le réseau AD Seniors est au cœur de cette problématique de société et peut servir de relai pour les aidants.

En somme, prendre en compte les aidants n’est pas seulement une démarche individuelle, elle est aussi un acte citoyen car nous sommes tous concernés.