AD Quotidien Aurillac innove avec une formation originale

Pour prendre en charge les personnes atteintes de troubles neuro-dégénératifs.

Réductions d'impots
AD Quotidien Aurillac innove

Après la Hollande, le Canada, l’Allemagne, Aurillac se lance !

Les méthodes de psycho éducation ou de thérapie par empathie ou obtiennent d’excellents résultats sur l’évolution de certaines pathologies et sur l’état des malades et de leurs aidants. Elles ont fait leurs preuves depuis longtemps dans des pays en avance sur cette recherche et ses programmes.

Le Réseau AD Seniors/AD Quotidien s’intéresse à ces méthodes tantôt alternatives tantôt complémentaires à la médecine traditionnelle et aux traitements.
Ainsi après l’approche Snoezelen, l’olfacto-thérapie, l’humanitude dans le réseau, AD Quotidien Aurillac ouvre la voie à une autre de ces méthodes.
4 auxiliaires de vie d’AD Quotidien Aurillac se sont formées à la méthode de La Validation© fondée sur le respect et le bien-être de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Pourquoi former les auxiliaires de vie à domicile ?
Dans le réseau AD Seniors/AD Quotidien nous considérons que former les auxiliaires de vie, c’est valoriser leur travail difficile de service à la personne, les informer pour qu’ils comprennent les pathologies et s’intéresser à des techniques d’humanisation de la prise en charge à domicile, c’est aussi enrichir le travail et créer du lien au sein des équipe des agences.
Quels sont les objectifs de la méthode ?

  • Maintenir la communication avec les personnes désorientées
  • Réduire les risques de repli physique, de repli sur soi
  • Eviter l’évolution vers la position allongée.
  • Redonner une dignité
  • Augmenter l’estime de soi

Témoignage de Nathalie, auxiliaire de vie chez AD Quotidien Aurillac

Auxiliaire de vie depuis 10 ans, Nathalie est entrée chez AD Seniors Aurillac il y a 3 ans pour son plus grand bonheur.
« Une chance d’avoir été embauchée par Nadine Gazal-Laporte ! J’y suis traitée avec respect, Enfin une responsable qui nous reconnait, nous écoute et nous fait confiance, nous sentons que nous formons une équipe. »
Elle s’est découvert une « vocation » en s’occupant d’une dame atteinte d’Alzheimer qu’elle a accompagnée jusqu’à la fin et avec laquelle elle parlait par gestes.
Depuis, elle est heureuse, oui vous avez bien-entendu, heureuse quand elle intervient chez des personnes atteintes de démences.
« Je suis ce qu’elles ne peuvent plus faire, je suis un guide… »
Elle aime intervenir chez elles car elles sont sincères, intéressantes car différentes et riches, probablement parce qu’elles sont désinhibées et en dehors de toute représentation sociale, elles sont sans artifices, vraies en somme !

La formation, appelée « Initiation », a conforté Nathalie dans son désir de bien agir, elle l’a valorisée en ce qu’elle a confirmé qu’elle était une Vrai pro qui faisait un bon boulot ! Instinctivement, Nathalie mettait déjà en pratique le savoir-faire et surtout le savoir-être, les objets mêmes de cette formation.
Mais, elle a avancé sur son rapport avec l’aidant, elle a retenu qu’il fallait lui exprimer ce que l’on souhaite, ce qu’on ne souhaite pas et comment le dire : de façon claire et précise pour que la communication avec le proche soit améliorée et fluide.