Accompagnement Alzheimer à domicile

Réductions d'impots

AD Seniors propose une prise en charge globale de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés et de son proche.

Cette prise en charge permet d’aider à identifier leurs attentes et leurs besoins afin de mettre en place un suivi personnalisé : aide aux actes de la vie quotidienne, recherche de solutions, aménagement du répit.

Les professionnels confirmés AD Seniors, qu’ils soient des référents ou des intervenants à domicile AD Seniors ont tous suivi une formation complète et spécifique de plusieurs semaines à la maladie avec des experts : sophrologue, neuropsychologue, ergothérapeute, spécialistes de la mémoire, de la stimulation multi-sensorielle...
Ces formateurs ont des approches complémentaires : les unes classiques abordent la maladie et ses manifestations ; les autres non-médicamenteuses sont fondées sur l’empathie.

Le profil des professionnels formés à la maladie

Le rôle de l’auxiliaire de vie formé(e) à la maladie:
Il est d’intervenir directement au domicile pour accompagner la personne malade dans les actes du quotidien ou pour entretenir son domicile mais en l’associant à ces actes.

Le rôle du référent Alzheimer:
Il est de proposer des solutions de relai, de coordonner la prise en charge avec les acteurs médico-sociaux, de chercher des financements, de suivre et soutenir l’intervenant(e) et la famille pendant toute la durée de la mission.

  • Le référent se rend au domicile afin de dresser un bilan et propose un suivi personnalisé.
  • L’auxiliaire de vie choisi en fonction des besoins et attentes est présenté par le référent à la personne et aux proches.
  • Il assure un suivi régulier par des appels, des visites…
  • Il organise le remplacement de l’auxiliaire en cas d’absence.

Les interventions sont possibles 7j/7 et parfois 24h/24 dans certaines agences.

Les objectifs de La bientraitance

Encourager l’autonomie en faisant « avec » la personne fragilisée et non pas en faisant « à sa place ». Ainsi, en l’associant aux tâches quotidiennes, cela l’aide à retrouver l’estime de soi.

L’auxiliaire et le malade par exemple peuvent laver des légumes ou ranger un tiroir ensemble.

  • Préserver les capacités à l’aide de la stimulation multi-sensorielle.
  • S’adapter à chaque étape de la pathologie.
  • Ajuster son attitude au comportement du malade et communiquer en l’écoutant ce qui pacifie les relations et diminue l’angoisse car l’auxiliaire sait que ce n’est pas que le malade ne « veut pas » mais qu’il ne « peut pas ».
  • Utiliser des outils pour recréer du lien : ateliers manuels, musicothérapie, jeux spécifiques.

Le Réseau AD Seniors et partenaire des Babadines, alternative à la maison de retraite

Les auxiliaires de vie des agences du réseau peuvent intervenir chez les personnes âgées au sein des Babadines pour les accompagner dans les actes de la vie quotidienne en fonction de leurs besoins et de leur degré d’autonomie.

Les Babadines sont constituées d’un ensemble de logements individuels soit au sein d’un immeuble en ville soit de petites maisons en zone rurale pour personnes âgées en couples ou seules et cela quelque soit leur degré d’autonomie.

Chacun garde ses repères en vivant à son domicile dans des logements adaptés et chaleureux où l’accent est mis sur une jolie décoration éloignée d’un univers aseptisé.

Les locataires bénéficient aussi d’un accueil sécurisé et rassurant grâce à une garde de nuit au sein de la structure et d’une coordination avec des acteurs médico-sociaux extérieurs partenaires.

Les personnes peuvent aussi établir du lien social en participant à la vie des Babadines où un animateur organise des ateliers communs.

Le soutien à la famille

Dans l’entourage, tout le monde est touché par la maladie, c’est pourquoi AD Seniors considère qu’ici, l’aide à la personne s’envisage comme une aide « aux personnes ».

  • L’accompagnement consiste à écouter et informer.
  • A transmettre des habiletés pour savoir réagir au comportement du malade.
  • A proposer des relais pour permettre de prendre du répit.

Les aides financières

APA: Allocation personnalisée d’autonomie Aide permettant de financer une partie des dépenses nécessaires au maintien à domicile.
Son attribution dépend de l’âge et du degré de dépendance.

PCH: Prestation de compensation du handicap Aide financière versée par le département. Elle est destinée à rembourser les dépenses liées à la perte d'autonomie.
Son attribution dépend du degré d'autonomie, de l’âge, des ressources et de la résidence.

ANAH: Agence nationale de l’habitat. Établissement public placé sous la tutelle des ministères en charge du Logement et de l'Habitat durable, du Budget et de l’Économie.
L’Anah accorde des aides financières pour travaux sous conditions à des propriétaires occupants, bailleurs et copropriétés en difficulté.

Pour plus d’informations sur nos tarifs, s’adresser à l’agence locale AD Seniors.